Pornic : ah les vacances …

Cet automne, la SAFER* (l’organisme chargé de protéger les terres agricoles de la spéculation) a permis à un agro-industriel d’accéder à **

450 hectares sur la commune de Pornic

**. Cela malgré la candidature de plusieurs jeunes paysans, l’opposition de la mairie et de la majorité des agriculteurs locaux.

Cet ensemble de 4 fermes importantes avec bâtiments aurait pu permettre d’installer des dizaines de jeunes paysans (5 à 10 éleveurs, 20 paysans boulangers ou 100 maraîchers bio). En plus de participer à la mort de nos campagnes, ce grand projet céréalier chimique menace également notre patrimoine naturel : prairies, haies et zones humides.

Il ne s’agit pas d’un cas isolé, d’autres projets d’accaparement de terres se profilent dans le département et dans tout le pays, d’autant plus que dans les 10 ans à venir la moitié des paysans partiront à la retraite. La terre ne manque donc pas, ni les dizaines de milliers de jeunes qui souhaiteraient s’installer mais qui en sont empêchés par les organismes agricoles favorisant les projets agro-industriels.

**

Les institutions agricoles ne jouent plus leur rôle, allons le leur rappeler !

**

https://44.demosphere.net/rv/3420

 

 

soleil-bann-perce-info

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s