Nantes : les syndicats en colère

Tout le monde dans la métropôle était d’accord mais l’état et le préfet en décide autrement !

Ecouter, comprendre mais se foutre des négociations réussies !!!

De quoi rire jaune (!) sur l’écoute et le respect des organisations syndicales…

Et de quoi désespérer Johanna Rolland !!!

 

« 

L’arrêté préfectoral autorisant les commerces à ouvrir sept dimanches, a pris de court les acteurs économiques. Mais a surtout mis en colère les syndicats.

Dans un communiqué, CFDT, CFTC, CFE-CGC, UNSA de Loire Atlantique pointe cette mesure prise « en catimini », qui « vient de détruire cet accord territorial négocié en autorisant les ouvertures à tous les commerces, tous les dimanches de décembre ».

« 

« Depuis plus de 4 ans, les syndicats de salariés (CFDT, CFTC, CFE-CGC, UNSA) ont négocié avec les organisations patronales (MEDEF,CPME,U2P) afin de trouver un accord permettant l’ouverture des commerces le dimanche sur le périmètre de Nantes Métropole. Cette négociation a débouché sur un accord autorisant les ouvertures 3 dimanches. Cet accord s’est construit en cohérence avec le vœu de tous les élus de Nantes Métropole attachés à la revitalisation des centres villes et centre bourg et à la santé économique des petits commerces »

in

https://www.presseocean.fr/actualite/loire-atlantique-ouverture-des-commerces-le-dimanche-les-syndicats-en-colere-01-12-2018-288241?utm_source=po_newsletter-generale&utm_medium=email&utm_campaign=po_newsletter-generale&utm_content=20181202&vid=2665633

 

 

rolland-258

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s