Pour la 34e année… Tout va mieux … On a pas le droit !

“Pour la 34e année d’affilée, Les #Restos du cœur ont ouvert, mardi 27 novembre et jusqu’à fin mars, leurs 2027 centres de #distribution alimentaire dans toute la France. Les 72 000 bénévoles s’apprêtent à accueillir au moins 860 000 bénéficiaires.
**
Entre novembre dernier et aujourd’hui, la plus grande partie (44%) des bénéficiaires recensés ont entre 25 et 60 ans, sont pour la plupart en recherche d’emplois (41%) et vivent seuls (41%). Les départements les plus concernés se situent plutôt dans le nord de la France ( #Nord#Pas-de-Calais et #Seine-Maritime) ou le sud-est ( #Rhône#Hérault et #Bouches-du-Rhône). La part des familles monoparentales reste très élevée, puisqu’elles représentent 25% de l’ensemble des bénéficiaires (90% de ces familles monoparentales sont des mères élevant seules leurs enfants).
Toutefois 12% des bénéficiaires des repas distribués par le réseau associatif sont des jeunes âgés de 18 à 25 ans, contre 9% un an plus tôt et 7% il y a deux ans. Et de l’autre côté de la pyramide des âges, le nombre de retraités est passé de 7% à près de 10% en un an.
L’an dernier, l’organisation avait pu compter sur la générosité des Français : 90 millions d’euros de dons ont été collectés lors de la précédente campagne, un chiffre record. Mais cette année, les « Restos » du cœur sont inquiets : avec la récente suppression de l’ISF (et donc des déductions d’impôt liés au don), la structure fait face à une chute de 70% des « donations de grande taille ».
Selon l’Insee, 4,8 millions de Français ont recours aux aides alimentaires, qu’elles soient distribuées par Les Restos du cœur, la Croix-Rouge ou l’une des 5 400 autres associations qui s’approvisionnent auprès des banques alimentaires. Les 130 000 bénévoles de ces organismes enfileront, du 30 novembre au 2 décembre, leurs traditionnels gilets orange pour collecter des denrées directement auprès des consommateurs se rendant dans les grandes surfaces.
Les banques alimentaires constatent une précarisation croissante de leur public dont, selon ses chiffres de 2016,

84 % disposaient de moins de 799 euros par mois,

soit 15 euros de moins qu’en 2014

et

69 euros de moins qu’en 2012.

Le recours à leur aide est, en outre, de plus en plus fréquent, au moins une fois par semaine, et sur une période plus longue, puisque 41 % d’entre eux y viennent depuis plus d’un an, alors qu’ils n’étaient que 27 % en 2014.”

in

https://pierrickauger.wordpress.com/2018/11/28/27-novembre-2018-ouverture-de-la-34eme-campagne-des-restos/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s